Nos Catégories

Vernis au normeLes vernis normalisés

Parmi tous les vernis spéciaux, de nombreux vernis sont formulés pour satisfaire une norme appartenant à un pays, à l'Europe ou à l'internationale. Les normes sont des lois contraignantes encadrant les caractéristiques et propriétés d'un vernis. Elles sont des milliers, découlent de connaissances relatives à un domaine particulier (exemple : l'environnement, le monde ferroviaire, la science de la corrosion, ainsi que leur but, est de décrire et d'assurer la garantie d'un niveau de qualité que doit posséder au minimum un vernis au norme. Un exemple ? Un revêtement M1 ou M0 doit pouvoir résister au feu 30 min ou 60 min sans s'enflammer. Dans le monde alimentaire, une finition ne doit pas émettre ou relâcher plus d'un niveau précis de molécules nocives pour la santé, lors de la mise en contact avec de l'eau ou de l'huile, ou même lors de l'échauffement. Dans le domaine de la corrosion, on trouve là le plus grand nombre de tests et de niveaux de résistance aux conditions agressives des intempéries ou des milieux maritimes, rapportés les métaux.

Vernis aux normes

La validité d'un produit se fait par la réalisation de tests dans un laboratoire d'essai spécialisé, au moyen d'un ou plusieurs épreuves, comme l'immersion dans l'eau, le frottement avec des alcools, l'exposition aux UVS accélérée, l'exposition dans une boite à brouillard de sel... Lors du passage avec succès de ces tests, un procès verbal de test est établi, garantissant la performance du produit. Ce PV est issu du laboratoire ou de l'entreprise même qui fabrique le produit, lorsqu'elle est équipée en interne de machines d'essais. Un vernis au norme doit être donc livré à l'utilisateur par l'entreprise, avec une fiche technique et un document (PV) certifiant l'homologation du produit. Les vernis homologués répondent à des normes précises qui font référence au texte de loi. Ces tests sont souvent valable 5 ou 10 ans et doivent être renouvelés. Il est important de respecter les conditions d'applications pour bénéficier de la validité du vernis selon sa norme. Par exemple, un vernis non inflammable M1 qui a été testé et validé sur métal, ne doit pas être appliqué sur du bois.

Vernis au normeVernis alimentaire

Il existe deux types de normes concernant le vernis alimentaire : contact indirect ou contact direct. Le second type est bien sûr bien plus contraignant en terme de niveaux de migration d'éléments nocifs, et aussi en nombre d'essai. Les vernis alimentaire doivent en plus répondre à de nombreuses contraintes, notamment la résistance à l'eau froide ou chaude, aux lavages, aux acides et détergents...

Vernis m1 ignifuge

Très connu aujourd'hui, le vernis m1 ignifuge est un revêtement de type peinture transparente, posé en couche finale sur une surface donnée, qui doit résister à l'inflammation durant 30 minutes. Aujourd'hui, cette norme a été remplacée. On trouve des normes diverses selon les domaines, qui encadre les performances des vernis, leur dégagement de fumées toxiques, leur participation à la propagation de la flamme, et leur résistance bien sûr.

Vernis technique
Vernis de protection spécifique
Vernis à effets spéciaux
Vernis à l'eau
Vernis texturé


Menu