Nos Catégories

Peindre avec un aérographeLes techniques d'aérographie

Brièvement, peindre ici consiste à faire une pulvérisation de peinture avec un aérographe, petit cylindre ressemblant à un stylo, qui projette un mélange atomisé d’air et de peinture. Peindre à l'aérographe permet des effets de traits ou de dégradés incomparables en termes de réalisme et de précision.

Il existe principalement les aérographes dits « simples action » et ceux, plus modernes et plus répandus, appelés « double action ». Avec ces derniers, on manie l’outil dans une main, dans laquelle l’index réalise deux types de mouvement :
Appuyer sur la gâchette pour relâcher l’air Tirer la gâchette en arrière pour ouvrir le débit de peinture progressivement.

Tout l’art et la maîtrise de cet outil pulvérisateur, réside dans le fait de pouvoir ajuster, moduler et obtenir un jet de peinture plus ou moins fin, large, atténué, en variant la distance au support, le débit, la pression et la rapidité du geste… on utilise la deuxième main comme support pour stabiliser ou guider le geste.

Les astuces pour peindre avec un aérographe

Le mélange de la peinture est un peu important, notamment la dilution, qui permet au peintre aérographiste de gérer la finesse du trait. La dilution dépend de chaque teinte, et va permettre de réaliser des traits de la finesse d’un cheveu.

Les artistes qui excellent dans la peinture avec un aérographe, nous parlons spécialement de ceux qui réalisent des fresques ou des dessins à main levée, maintiennent en permanence leur doigt appuyé en laissant l’air s’échapper en continu, tandis qu’ils pratiquent de brefs mouvements d’avant en arrière avec le levier relâchant ainsi la peinture par petites touches : l’art de peindre avec un aérographe s’exécute toujours en mouvement, sans être jamais statique, et sans jamais toucher le support.

AerographeLes aérographes

Il existe un certain nombre de marques et de modèles d'aérographes, avec une grande amplitude de prix avec des modèles de 30 euros ou 400 euros. Lorsque l’on débute et que l’on souhaite s’initier à la pratique de l’aérographe, il faut bien savoir que 80% du temps durant les premiers jours , seront consacrés au démontage, au nettoyage et au remontage de ce très bel outil ! Il faut donc choisir un aérographe simple et robuste, avec si possible une certaine polyvalence, permettant de pulvériser des produits fins et plus épais.

Aussi, deux configurations sont majoritairement utilisées, qui diffèrent par leur mode d'écoulement de la peinture :
- Les « gravités », avec une peinture stockée dans un mini godet positionné sur le dessus, sont réservés au dessin artistique ou de précision
- Les « succions » , dont le godet, plus gros, est placé en dessous, et qui délivre la peinture ou l’encre par aspiration, sont polyvalents .

Techniques d'utilisation d'un aérographe

Savez-vous qu'il n'est pas nécessaire d'être un bon dessinateur, ni d'avoir « le compas dans l'oeil » pour réussir des peintures ultra réalistes à l'aérographe ? Nous vous montrerons dans un article à ce sujet, quelques techniques d'utilisation d'un aérographe très astucieuses pour réaliser des portraits, animaux, ou paysage, avec l'aide de l'outil informatique.



Machines de chromage
Peindre avec un aérosol
Peindre avec un pistolet


Menu

Top