Nos Catégories

Peinture bi-couche 2C base à vernirL'application d'une base mate à revernir sur automobile

Cet article est destiné à ceux qui projettent de peindre une carrosserie ou un carénage et qui se posent des questions sur la juste manière d'appliquer la peinture bi-couche 1C base mate à vernir en version solvantée.
Comme nous l'avons expliqué dans un autre article, la peinture bi-couche désigne un mode de peintures, non pas en 2 couches, mais en 2 étapes, qui sont la peinture puis le vernis. De la même manière qu'il existe des peinture dites tri-couches, un peu plus complexes.

De manière générale, la peinture solvantée 1C est toujours un plaisir à appliquer et c'est simplement le produit le plus facile à appliquer, grâce à sa finesse, sa fluidité, son séchage ultra rapide. Tout risque de coulures est écarté. Disons que pour peindre correctement une base mate, il faut simplement appliquer des « voiles » , qui sont des couches fines.

Peinture bi-couche 2C base à vernirComment applique t-on une peinture bi-couche sur sa voiture ?

On sépare les teintes opaques et standards (comme le rouge, le noir simple..) des teintes métallisées ou nacrées. Les premières se peignent avec quelque voiles fins (3, 4...) jusqu'à ce que le fond (l'apprêt) soit couvert. Quant aux teintes à base de pigments métalliques ou de nacres, elles se peignent avec des voiles fins (toujours!), mais on dit dans ce dernier cas que l'on peint « 2,5 couches ». Il s'agit de faire un « voile de placement » en fin d'application : cela consiste en pulvérisant un voile très léger, à une distance plus importante, entre 35 et 45 cm du support. Le but est de faire un fondu de la peinture bi-couche, d'homogénéiser et de supprimer les défauts de marbrage, dus à un mauvais placement des pigments. La peinture bi-couche à base de solvants s'applique avec des couches enchaînées sans attendre très longtemps, car à 20°C, le produit forme un film sec très fin en moins de 60 secondes !

Pourquoi est il important de faire des couches fines ?

Il est primordial de faire des voiles fins, surtout avec les peintures métallisées, les peintures nacrées, les caméléons, ou même les codes couleur voiture. Pour la simple raison, que cela permet un meilleur positionnement des pigments : ceux-ci, si on les observe au microscope, ont un aspect plat, comme des corn-flakes ou des flocons. Donc, lorsque l'on applique des couches épaisses, ces particules se mettent dans tous les sens, au lieu de bien se coucher « à plat ». Donc, mieux vaut faire davantage de couches fines, que 1 ou 2 couches épaisses !

Quelle différence d'application entre une bi-couche solvantée et hydro ?

Aujourd'hui, les carrossiers utilisent uniquement des bases mates hydro, c'est-à-dire à base d'eau. Les avantages pour l'environnement, grâce à un dégagement de VOC considérablement réduits, sont certains. Du côté de l'applicateur, c'est bien plus de complications, en comparaison avec les superbes bases mates solvantées de l'époque. C'est principalement le temps d'évaporation très ralenti (de l'eau en comparaison du solvant) que l'on note, mais aussi l'épaisseur et le temps de séchage à cœur : une base hydro est plus épaisse et reste molle durant plus longtemps, ce qui la rend difficile à travailler, à poncer par exemple.


Menu