Le flammage dans le monde de la peinture

Le flammage est une technique suffisamment connue ce qui peut apporter des solutions uniques et extrêmement efficace dans nombre d’applications qui vont des peintures auto jusqu’aux peintures de bouteilles de flacons.

Qu’appelle-t-on le flammage ?
Le flammage n’est pas un chalumeau car cette flamme est trop concentrée et trop chaude pour être utilisée sur des matériaux pare-flamme, on entend l’utilisation d’une flamme qui résulte du propane ou du butane par un brûleur de type torche à forme ronde ou triangulaire.


Il se pratique avec précautions au regard de la nature du support, par quelques passages rapides sur la surface.

L’action du flammage
La flamme au contact de la surface a la particularité de faire disparaître la « tension de surface »:
la tension de surface est une tension électrique présente sur certains matériaux. Elles crée notamment un problème pour le mouillage et la bonne répartition des liquides à la surface, sous la forme d’un « effet de gouttes », ou de « réfus » à la surface.
Le flammage permet aussi une accroche sur le support par le phénomène de liaison covalente, il s’agit d’une approche sur le support sans l’aide d’additifs ni de primaires.
La durée de l’efficacité de l’action du flammage sur la surface va jusqu’à 30-60min.

Les applications pratiques du flammage

On réalise le flammage par exemple sur les plastiques dans le domaine de la carrosserie certains plastiques sont très difficile à accrocher et le flammage est une étape incontournable, cela est d’ailleurs recommandé par Dupont pour le traitement du polypropylène et du polyéthylène. Le flammage permet une excellente accroche des peintures sur les plastiques en permettant au plastique de s’ouvrir et de relâcher certains solvants.

La peinture sur verre

Tous les spécialistes de la peinture sur verre font un flammage avant peinture ou apprêt:
Aussi bien sur le verre et la céramique, c’est un moyen efficace pour bien disperser les liquides et pour obtenir une adhérence .
Cela est pratiqué notamment par les spécialistes de la décoration des bouteilles de parfum dans le domaine du flaconnage.
Sur le verre, il est bien sûr indispensable d’appliquer soit un primaire d’accroche pour verre et céramique ou soit un vernis d’accroche directe sur verre.

Pour les industriels, il existe aussi des solutions plus innovantes de traitements de surfaces avec du plasma sous vide (effet corona).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.