Découvrez toutes les peintures à effets pour cadre de vélo

Classé dans : Nouveautés, Produits | 0

Bombe de penture vélo phosphorescenteVoilà, vous souhaitez redonner un coup de jeune à votre vélo ? Ou alors carrément adopter un nouveau look renversant avec une peinture venue tout droit de l’an 2100 ? Et bien à votre bombe de peinture vélo, ou à votre pistolet, pour ceux qui ont la chance d’être équipés ! Nous allons vous montrer ici les possibilités sympathiques ou justes extraordinaires qui existent aujourd’hui en matière d’effets spéciaux et de peinture vélo !

Notre équipe a décidé de dédier une série de vidéos de démonstration avec un peintre en cabine, à voir plus bas, montrant chaque technique de réalisation d’une peinture de vélo spéciale. Cet article va donc grandir au fur et à mesure.

  • – Vidéo effet chrome
  • – Vidéo effet arc en ciel
  • – Vidéo effet caméléon
  • – Vidéo effet candy
  • – Vidéo effet phosphorescent

Sachez qu’il y en a pour tous les goûts chez Stardust, pour chaque inspiration, depuis les finitions sobres, chics et classiques, en passant par les effet de métal chromé ou poli, de couleurs nacrées ou candy, ou de changements de couleur appelés soit « caméléons » soit « holographiques », ou les peintures fluorescentes ou phosphorescentes… Nous passerons sous silence quelques effets bien plus fous.

peinture vélo effets spéciauxRepeindre son vélo : les bases et préparatifs avant d’attaquer

Une seule question : quel est l’état et la nature du support ? Voici la question à se poser pour partir sur de bonnes bases. Est-ce du carbone, de l’aluminium, du plastique, de l’acier ? Ou est ce simplement de la peinture ou un vernis d’origine ?
En effet, inutile de se lancer dans un décapage ou l’application d’apprêt dans ce dernier cas : un simple léger ponçage suffit pour créer l’accroche. Bref, nous avons mis à disposition un article complet sur le sujet des primaires et des apprêts, consultez-le !

Ensuite, selon l’effet de peinture de vélo que l’on a choisi d’entreprendre, il suffit de suivre les étapes à la lettre ! Repeindre son vélo à la bombe, c’est possible, aussi bien qu’au pistolet. L’important est l’application, la patience et le soin.
Conseil 1 : essayer de faire toutes les étapes, de la base au vernis, en une seule session de travail, toutes les étapes à la suite, car cela permettra la cohésion optimale et l’accroche des couches entre elles.
Conseil 2 : Ne privilégiez pas les vernis durs ! Ils sont plus cassants et plus sensibles en chocs ! Saviez-vous que les vernis flexibles sont les plus indiqués pour la peintures de vélo ?

Peindre son vélo en chrome

La peinture effet chrome est une peinture atypique : elle est liquide comme de l’eau, et elle donne un vrai effet chrome !
Cela est parfaitement réalisable pour une personne qui n’a jamais peinte.
Au pistolet, on aura les meilleures résultats, tandis qu’avec un aérosol, ce sera un petit plus sportif. Une chose importante : il n’est pas possible de vernir avec un aérosol, sauf si on laisse la peinture chrome sécher très longtemps. On peut noter que la peinture chrome a une certaine résistance, et que si on traite bien son vélo, alors il n’est pas si important de vernir !

Trois choses importantes à retenir pour réussir l’effet chrome sur un vélo :

  • – C’est la laque de sous-couche, qui est l’étape essentielle pour réussir un beau miroir. Rappelez vous qu’elle doit être la plus dure et la plus brillante possible. Pour cela, permettez un séchage en profondeur pendant 14 jours.
  • – Le chrome s’applique en couches très légères, la consommation est très faible
  • – Le vernissage : Attention, si vous ne tenez pas compte de la technique particulière d’application du vernis, tout le bel effet chrome disparaîtra !

Besoins : 250 ml de base (laque noire 2C), 250ml de chrome, 250 ml de vernis
Technique : se reporter aux pages de produits.

Vidéo peinture chrome vélo :

Peindre un vélo avec un effet arc en ciel prismatique

Le véritable nom de cette peinture est la peinture prismatique. Cependant, on retrouve le plus souvent cette peinture sous le nom d’holographique ou de Spectrum.
C’est un des effets les plus impressionnants : il réagit fortement à la lumière du soleil en réfléchissant toutes les couleurs d’un arc en ciel et en scintillant. Il existe des variantes avec des pigments plus gros ou plus fins, donnant un effet soit pailleté, soit « liquide ».

Sachez que cette peinture est à moitié transparente, et qu’elle vous permettra donc d’utiliser une combinaison authentique, avec la couleur de fond de votre choix, par exemple : noir, rouge, vert, aluminium.
En général, plus le fond est sombre et se rapproche du noir, plus l’effet est puissant.

La peinture holographique est totalement insensible aux UVs, vous pouvez donc être sans crainte quant à la longévité de cette peinture, qui en passant, n’est pas donnée…

Le niveau de difficulté : il passe de moyen à haut, selon la taille de pigments.
En effet, les peintures arc en ciel les plus fines, apportent quelques contraintes, qui rendent l’application délicate.

Système tri-couches :
Les besoins pour un cadre et une fourche de vélo : base 250 ml, Holographique 250ml, vernis 250ml

Vidéo peinture holographique :

Peindre un vélo en caméléon

Voici la star des peintures spéciales. Démodées dans le monde de l’auto, elles sont ultra-tendance dans le monde du cyclisme ! Certaines grandes marques sortent même désormais en série des vélos peints en caméléon
Cet effet qui change d’apparence selon le point de vue selon lequel on l’observe, a de multiples avantages et qualités :

Avant tout, il est très beau : les couleurs sont lumineuses, nacrées et intenses, et leur capacité à changer de couleur intrigue et attrape le regard.
Ensuite, il y a le choix de couleurs : on trouve jusqu’à 35 caméléons, avec 2, 3, 4 ou même 6 changements de teintes !
Super facile à peindre ! En effet, c’est un des effets avec lequel on peut dire qu’il est difficile de se rater !
Les couleurs ne contiennent pas de teintes et ont de ce fait une tenue maximale aux UVs.

Se reporter aux instructions sur les pages produits.
Besoin pour un cadre de vélo : base noire 250ml, caméléon 250ml, vernis 250ml
Système tri-couche

Peindre un vélo en Candy

Le nom Candy* fait référence aux confiseries (de l’anglais Candy), aux sucettes colorées et transparentes, car c’est exactement de cela qu’il s’agit : le Candy est une couleur transparente, pure, et lumineuse.

Cela se peint en trois étapes, sur un cadre de vélo :

  • 1. Base noire ou blanche
  • 2. Base métallique pure ou nacrée (ou même pailletée)
  • 3. Vernis Candy (vernis transparent teinté)
  • Le niveau de technicité est intermédiaire.

La couleur créée grâce à cette technique est inégalable, envoûtante, profonde et intense. Pourquoi est-ce une des plus belles peintures existantes ?
Tout simplement car c’est une « couleur lumière » : imaginez la lumière du soleil, celle-ci pénètre le vernis du vélo, rebondit sur la base métallisée qui sert de réflecteur, puis ressort colorée grâce au vernis teinté, direction votre œil !

Les couleurs disponibles :

Comptez vous-même, cela fait près de 350 teintes personnalisées uniques pour votre vélo, car elles sont le résultat des nombreuses combinaisons, entre :

  • 1. les sous couches Candy disponibles (14)
  • 2. Les vernis candy (25)

Système tri-couches.
Besoin : 250 ml de base noire/blanche, 250ml de base métal BC1, 250ml de vernis coloré.

Repeindre son vélo en phosphorescent

Et pourquoi pas ? On en vit qu’une fois… !
Plus sérieusement, c’est un effet qui existe et qui est disponible pour la peinture de vélo.
Est-ce bien efficace ? Pas sûr, si l’on roule en ville la nuit. Dans la forêt, par nuit sans lune… oui ! Bref, si vous cherchez à être visibles des automobilistes, mieux vaut mettre de bonnes vieilles bandes réfléchissantes !

Pour faire simple, la peinture phosphorescente sur un vélo, va capter tous types de lumière et de manière assez rapide, va l’accumuler (en 15 minutes c’est chargé, et ça brillera de 6 à 12 heures!). Le relâchement lent et dégressif de lumière est appelé phosphorescence.

Inconvénients majeurs :
Si l’on veut un effet efficace, il faut appliquer sur fond blanc. L’aspect de la peinture est jaunâtre (de jour) donc on peut avouer que si on recherche l’esthétisme avant tout, ce n’est pas gagné. Les applications sur fonds fluos ou sur couleurs claires sont envisageables, mais cela réduit l’effet phosphorescent.
La peinture n’émet pas plus de lumière que la lumière des lampadaires urbains, donc elle risque de passer rapidement sous le seuil de la luminosité ambiante. En clair : pas d’obscurité totale, pas de visibilité !

Système tri-couche
Besoin : 250ml base blanche, 375 ml de peinture phosphorescente, 250 ml de vernis.
Instructions détaillées sur les pages produits.
Référence : NightGlow en spray ou en pot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.